CollaboPM_C.gif (5782 octets)
1998                                                                                                       Accueil     


Auteur et Vie

Présentation

Lao Tzu disait:
"Celui qui sait ne parle pas; celui qui parle ne sait pas".

            Pierre73jpgL50C50.JPG (46236 octets)   (1973)   
Qui suis-je?  Ma pensée?  

Ben, ... ch't'un vieux! Mes jeunes (adultes) me l'ont déjà affirmé lors de discussions...
Et tous ont aussi ... "vieilli" ...

ExplorerGlF.gif (1586 octets)  imus01_icon.gif (1194 octets) Schubert

Parcours:  
  • C'était au cours des années 1940. 
  • Pendant la guerre mondiale '39-'45 j'apparaissais à Montréal, devenant l'aîné des miens. 
  • J'ai appris dans une famille veillant sur ses enfants et n'ai pas connu véritablement "La Guerre". 
  • Mes  parents vivaient avec les restrictions budgétaires de l'époque mais assuraient confort aux enfants. 
  • J'ai été aimé et choyé. 
  • Mon instruction, précoce, après avoir été privée, devint publique lors de notre emménagement en banlieue lors des années '50. 
  • Aux rues, trottoirs et circulation de Montréal succéda la "campagne" avec ses boisés, la nature et l'éloignement des voisins. Ce fut l'éveil de ma curiosité pour la Vie et de ses mystères. 
  • De l'enfance à l'adolescence, les bibliothèques me livrèrent leurs secrets sur les végétaux et les animaux tandis que je classifiais et expérimentais pour confirmer mes acquis.
  • Le succès du cours primaire me permit une bourse publique pour cours classique dirigeant à l'université et aux professions. Après les Belles-Lettres et la Rhétorique, la Philosophie éclaircit ma formation scolastique. 
  • Progressivement, la Vie et mes expériences m'avaient incité à remplacer les "pourquoi ?" d'une logique linéaire par des "comment ?" de compréhension globale intuitive. À la mémorisation avait succédé chez moi la systématique.
  • Nous développerons et discuterons plus loin du sujet (sections suivantes). 
  • Avec un B.A., l'Université m'accueillit pour la Biologie, puis pour la Médecine que je quittai après quelques années pour la Recherche Fondamentale. 
  • Plusieurs personnes influencèrent ma vie, tant par leur personnalité ou leur pensée que par leur fréquentation, de Rostand et Chauchard à Selye, Laborit, MacLean, et tant d'autres... 
  • Entre-temps, j'avais uni ma vie à celle d'une infirmière humaniste qui devint mère de nos enfants. 
  • Aux cours des années 1970, la politique fédérale coupa les subventions du MRC aux domaines jugés non rentables (!!!). La RFM (Recherche Fondamentale Médicale) des universités en était et je devins enseignant à contrats. 
  • Ce fut le "fight for life" commun. Apprentissage. Essais. Échecs. Succès. 
  • Aux laboratoires et calculatrices suivirent les ordinateurs, les logiciels et l'Internet. 
  • Et c'est maintenant. : de l'ère industrielle (production) nous avons grimpé dans celle du savoir (Internet).
                                    Pierre98jpgL49C30.JPG (17907 octets)
    (1998)    

Ma pensée:

  • L'Univers est Énergie. Il se manifeste par ses effets, des quartz aux molécules ou galaxie et aux interactions de la matière.
  • Des éléments est née la Vie, état dynamique de sa source (Thermodynamique).
  • Malgré les progrès, Tout est encore à découvrir. Pour être compris. L'araignée demeurera araignée et l'Homme Homme jusqu'à sa transformation ou disparition.
  • L'Univers évolue.
  • Adieu! Cromagnon! 
  • Ma vision du phénomène vital se rapproche de Stéphane Lupasco.(Wikipedia) philosophe-physicien en recherche au CNRS de Paris, puis à Genève. Comme lui on peut dire que toute âme est singulière ou elle n'est pas. Toute matière s'identifie par son comportement relationnel, tout comme l'homme où l'art se déroule et doit se dérouler dans l'âme ou il n'est pas. L'artiste est un explorateur de l'âme, un magicien du psychisme. Il connaît les lignes, les couleurs, les formes; le musicien connaît les notes, la composition, mais lorsque l'un ou l'autre créent, c'est leur âme, leur psychisme qui jaillissent d'eux-mêmes sur la toile ou sur la partition musicale.
  • Dès lors, toute matière-énergie contenant des noyaux atomiques, de ces profondeurs subtiles les plus micro-physiques jusqu'aux vastes formations astrophysiques -planète, étoiles, galaxies, amas de galaxies- on pourrait conclure qu'à la base la plus intime des choses et des êtres se trouvent et opèrent les noyaux atomiques comme centres psychiques.
  • La finalité est intrinsèque à l'énergie elle-même.
  • Selon l'interprétation de Lupasco, la contradiction est quelque chose d'inhérent dans tous les systèmes naturels. Or c'est une idée difficile à accepter car elle conçoit la contradiction comme agissant au même moment du temps .
  • Comment peut-on comprendre autrement le fait que la particule quantique est en même temps onde et particule ? En effet, cette particule ne se conduit pas soit comme une onde ou soit comme un corpuscule tel qu'on a essayé de le dire dans les ouvrages de vulgarisation, mais cet "objet" nouveau, cet événement quantique, est expérimentalement corpuscule et onde à la fois, il est "contradiction".
  • À partir de cette constatation, les fondements d'une nouvelle logique peuvent être formulés. Sinon, on transforme la physique quantique en un ensemble de "recettes" efficaces sur le plan "opératoire", mais où l'on ne voit aucune ambition de comprendre le "pourquoi des choses".
  • Il y a une évolution de l'homme vers un développement de la matière psychique qui aboutit à la conscience de la conscience et à la connaissance de la connaissance. Et on peut considérer que " l'évolution est un phénomène qui augmente de plus en plus la matière psychique de l'homme."
  • Un arbre est un chimiste qui sait choisir dans la terre les éléments chimiques dont il a besoin. Il y a donc, même chez le végétal, une sorte de somato-psychique et nous pouvons dire que le végétal a également une conscience et une connaissance, c'est-à-dire au fond un psychisme. 

 

 

 

 

  Bienvenue à Tous!


Accueil