L'HYPERTENSION : LE TUEUR SILENCIEUX

SOPHIE ALLARD
collaboration spéciale
réf. La Presse (14/01/2001)

cliquez sur le sujet désiré:
* Qu'est-ce que l'hypertension ?
* La tension artérielle et l'hypertension
* Les facteurs de l'hypertension
* Le secret est dans l'assiette
* Des médicaments très efficaces

* Liens internet www sur l'hypertension :
Société québecoise d'hypertension : www.hypertension.qc.ca/
Santé Canada : www.hc-sc.gc.ca/hppb/sai/hypertension/index.html
                        www.coeurensante.com

Qu'est-ce que l'hypertension ?

SOPHIE ALLARD
collaboration spéciale

    Étonnamment discrète, l'hypertension artérielle ne présente que rarement des symptômes. Sous l'anonymat, elle peut occasionner des problèmes de santé très graves, sinon une mort prématurée.
    Première cause d'accident vasculaire cérébral (ACV), l'hypertension augmente jusqu'à quatre fois les risques d'une maladie cardiaque.Elle peut conduire à l'insuffisance rénale, à la crise cardiaque et aux arrêts du coeur.
    À l'échelle mondiale, elle représente le troisième facteur du risque de mortalité et pourrait passer en tête de liste d'ici vingt ans.
    "Actuellement, plus d'une personne sur cinq au pays souffre d'hypertension, soit 4,1 millions de Canadiens de 18 ans et plus. Ce qui est problématique, c'est que près de la moitié d'entre eux ne sont même pas conscients de leur état." indique le Dr Denis Drouin, consultant au Centre de Santé Publique de Québec, et à Santé Canada. Dans les faits, 42% des hypertendus ignorent l'être et à peine 16% sont traités et ont une tension artérielle maîtrisée.
    Si la situation inquiète actuellement, on appréhende encore plus l'avenir. "Plus on vieillit, plus on a de risques de souffrir d'hypertension artérielle, souligne le Dr Denis Drouin. Environ 55% des personnes de 65 ans et plus sont hypertendus. Avec le vieillissement de la population, on s'attend donc à ce que le nombre de personnes souffrant d'hypertension monte en flèche."
    Heureusement, on peut y remédier...

La tension artérielle et l'hypertension

SOPHIE ALLARD
collaboration spéciale

    La tension artérielle est la force qui fait circuler le sang à travers l'organisme. C'est l'action du coeur qui est à l'origine de cette force puisqu'il pompe le sang dans les artères qui fournissent au corps les éléments nutritifs et l'oxygène dont il a besoin. "Lorsque cette tension demeure élevée ( 140/90 et plus ), il s'agit d'hypertension. Ce n'est pas une maladie mais plutôt un continuum " selon le Dr Pierre Moreau (U.de Montréal).
    La mesure de tension artérielle comprend deux chiffres. Le premier indique la tension produite dans les artères lorsque le coeur pompe le sang. C'est la tension systolique. Le deuxième chiffre représente la tension dans les artères lorsque le coeur au repos se remplit de sang avant le prochain battement. C'est la tension diastolique. L'unité utilisée (mm Hg) est le millimètre de mercure. Une tension artérielle normale demeure sous 130/85 . Une pression artérielle qui oscille entre 130/85 et 139/89 devrait être vérifiée tous les ans.
    Mais attention, une seule mesure ne suffit pas à poser un diagnostic ! "La tension artérielle est un élément très variable qui change selon le moment de la journée, le milieu où l'on est, l'activité physique, le niveau de stress, si l'on est couché ou debout..., sans oublier le syndrome du "sarrau blanc" (tension lors d'un examen médical) ". Selon le Dr Drouin, un bon diagnostic fait suite à trois lectures effectuées dans une période variant de trois à six mois et dans un contexte favorable. Car des erreurs, il y en a. Une étude québécoise récente a révélé que les professionnels en clinique surestimaient l'hypertension chez 20% des patients tandis que ceux des centres ambulatoires sous-estimaient l'hypertension dans une même proportion. Plusieurs médecins et autres spécialistes ne passent pas le test, d'où l'importance d'être vigilant et de tendre le bras à un professionnel en qui on a confiance : son médecin de famille ou l'infirmière de CLSC, par exemple. Et pourquoi ne pas chercher un deuxième avis ?

Les facteurs de l'hypertension

SOPHIE ALLARD
collaboration spéciale

    Des facteurs peuvent expliquer la présence de l'hypertension dans l'organisme de certaines personnes. "Plus on a de facteurs, plus on a de risques de devenir hypertendus " (Dr Pierre Moreau).
Des parents hypertendus
    Si vos deux parents sont hypertendus, vous courez un risque sur trois de l'être à votre tour. Si votre mère OU votre père souffre d'hypertension, les possibilités sont de un sur trois. En agissant sur les facteurs variables, on peut réduire ce risque.
La cigarette

    Dans les minutes suivant la consommation d'une cigarette, la tension artérielle grimpe de plusieurs unités. Le tabagisme provoque le resserrement et le rétrécissement des vaisseaux sanguins en demandant un effort supplémentaire au coeur. La cigarette favorise l'hypertension à long terme. Rien qui n'aide à maintenir une tension artérielle normale.
Embonpoint

    À un surplus de poids, les risques d'hypertension augmentent. Un poids santé correspond à un indice de masse corporelle (IMC) entre 20 et 25. (Pour calculer l'IMC, on divise son poids en Kg par la taille (hauteur) en mètres carrés. Ex.IMC homme 75Kg , 1.8m : 75 / 3.24 = 23.15). Même un légère perte de poids ( 5% ) peut aider à réduire la pA, bien avant d'atteindre un poids santé.
Inactivité Physique

    Les risques d'hypertension chez une personne sédentaire sont deux fois plus élevées que chez un individu actif. Des exercices (sans compétition ! ) comme la marche rapide ou la natation pratiquée 50 à 60 minutes par semaine, en une fois ou plusieurs, s'avère bénéfique.
Alcool

    "La consommation régulière et soutenue d'alcool contribue à élever la pression artérielle. Les hommes ne devraient pas dépasser 14 consommations par semaine et les femmes s'en tenir à moins de neuf. Un verre de vin par jour peut cependant être bénéfique ! "
Chez la femme

    La prise de contraceptifs oraux peut faire apparaître l'hypertension chez les femmes prédisposées à cette maladie, tout comme la ménopause ou la grossesse induisent des changements hormonaux influant la tension artérielle.L'hypertension, si elle n'était pas présente avant la grossesse, risque de disparaître après l'accouchement et reviendra probablement lors d'une autre grossesse ou vers la soixantaine.
Autres facteurs..

    Être un homme, une personne âgée, diabétique, de race noire, et avoir une alimentation riche en sel. "Mais l'incidence du stress sur la tension artérielle est un mythe. On confond tension nerveuse et tension artérielle." (Dr Moreau)

Le secret est dans l'assiette

SOPHIE ALLARD
collaboration spéciale

    L'adoption de bonnes habitudes de vie est incontournable pour prévenir ou réduire l'hypertension. Il importe de faire vérifier sa pA au moins une fois l'an et respecter le suivi recommandé par le médecin. Chaque bonne habitude, dont un régime alimentaire sain, peut réduire la tension de 3 à 5 mmHg.
Pas de sel !

    Plusieurs études confirment la relation entre le sodium et l'hypertension, sans pouvoir expliquer concrètement les mécanismes qui régissent ce rapport. Chez trois hypertendus sur cinq, le sel affecterait la tension artérielle. "On évite de déposer la salière sur la table et on laisse tomber les produits préparés comme les conserves, charcuteries, produits congelés et autres dans lesquels on retrouve une quantité importante de sel pour la conservation ou l'assaisonnement " (Dr Moreau). La restriction de sel est surtout efficace chez les personnes âgées, les patients traités avec des diurétiques ou ayant des antécédents familiaux. Une baisse de 2,3g de sodium par jour pourrait faire baisser la pA de 10mmHG.
Du potassium et du calcium, s.v.p. !

    On favorise un régime où abondent fruits et légumes qui sont riches en potassium et fibres tout en ayant une faible teneur en sodium. Le potassium est présent dans presque tous les groupes d'aliments.
    On reconnaît qu'il existe un lien entre une alimentation faible en calcium et une pA élevée quoique cette relation soit mal définie. Dans ce cas, un supplément de 1,5g de calcium par jour serait bénéfique. Le lait, le yogourt et le fromage en sont les meilleures sources.

Des médicaments très efficaces

SOPHIE ALLARD
collaboration spéciale

    Si une modification des habitudes de vie suffisent dans bien des cas, il faut parfois avoir recours à un traitement pharmacologique pour normaliser la tension artérielle.
Les médicaments
    Il existe aujourd'hui une cinquantaine de médicaments pour traiter l'hypertension artérielle. Ils sont regroupés en différentes catégories :
                - les diurétiques (effet dilatateur),
                - les bêta-bloquants (réduisent la fréquence cardiaque et la tension),
                - les bloquants des canaux calciques (effet vasodilatateur),
                - les inhibiteurs de l'enzyme de conversion de l'angiotensine (effet hormonal).
    "Les médicaments sont aujourd'hui très efficaces et présentent très peu d'effets secondaires. De plus, bien des médecins favorisent maintenant la prescription de deux ou trois médicaments à plus petite dose, ce qui augmente davantage l'efficacité tout en réduisant au minimum les effets secondaires désagréables. " (Dr Drouin)
    "Une personne souffrant d'hypertension légère peut très bien se passer de médicaments, mais dans les cas où un médecin prescrit un traitement pharmacologique, il est primordial pour le patient de suivre la posologie à la lettre, ce sont ces médicaments qui le protégeront contre d'éventuels dommages au coeur, au cerveau et aux reins." (Dr Pierre Moreau).