CollaboPM_C.gif (5782 octets)
Lundi, 28 Janvier 2002                                                                       Aliments-Santé      Mesurez votre audience


Aliments-Santé : 
* Articles
* Aliments-vedettes


* Articles

    Avant, on mangeait des carottes pour avoir de bons yeux, des oranges pour la vitamine C, du lait pour des os solides, ... Aujourd'hui, on sait un peu mieux pourquoi on attribue certaines vertus à certains aliments.
    L'étude des nutaceutiques a connu un boum impressionnant ces dernières années. Après avoir parlé des aliments à éviter pour rester en santé, on parle actuellement des aliments à consommer pour prévenir les maladies. L'enjeu est gros. Les producteurs et transformateurs qui utilisent l'aliment «vedette» peuvent espérer augmenter leurs ventes, même s'ils ne peuvent indiquer directement sur leurs produits quelles vertus on attache à l'ingrédient.
    Le Canada est conservateur en ce domaine. Il est permis d'afficher que des oeufs contiennent des acides oméga-3, mais il est interdit de dire à quoi ils peuvent servir.
    Santé Canada permettra bientôt trois types d'allégations. Par exemple, les fruits et les légumes (comme des conserves ou des produits congelés) pourront inscrire qu' « une alimentation saine comportant une grande variété de fuits et légumes peut réduire le risque de certains types de cancers ».
Le même genre d'allégation liera :
* les produits faibles en sodium et riche en potassium avec une baisse des risques d'hypertension;
*une quantité suffisante de calcium et de vitamine D avec la diminution du risque d'ostéoporose;
*les produits faibles en graisses saturées et en acides gras trans avec la diminution du risque de maladies cardiaques;
*et finalement, la présence de polyalcools et la réduction du risque de carie dentaire (dans le cas de certaines gommes à mâcher ou de bonbons durs).

réf. : Judith Lachapelle
        jlachapelle@lapresse.ca
        La Presse, 26 janvier 2002


* Aliments-vedettes

> Ail : il ne sert pas qu'à tenir les vampires à distance. Son allicice et ses autres substances diminuent le cholestérol et éclaircissent le sang. Il aurait aussi des propriétés antibactériennes et antifongiques, et pourrait même reculer la malaria.

> Avoine : ses fibres et protéines sustentent admirablement bien l'estomac, peuvent aider à diminuer le cholestérol et à abaisser la pression de ceux qui en font un peu trop.

> Bleuets : «les petits joyaux bleus» (Time) contiendraient plus d'antioxydants que n'importe quel autre fruit ou légume. Ils stimuleraient également l'activité cérébrale et préviendraient les infections urinaires.

> Brocoli : on soupçonne que les éléments sulforaphane et indole-3-carbinol détoxifient les subtances potentiellement cancérigènes, particulièrement dans le cas des cancers du sein, du colon et de l'estomac. Le brocoli, surtout cru, est aussi une bonne source de bêta-carotène, de fibres et de vitamine C.

> Canneberges : contiennent plus d'antioxydants que le brocoli.

> Épinards : ils sont riches en fer et en acide folique (vitamine B) qui prévient l'irritation des vaisseaux sanguins et les maladies du coeur.

> Noix : leurs bons gras monosaturés et polyinsaturés fournissent de l'énergie. Elles contribuent également à abaisser les niveaux de mauvais cholestérol. Attention aux excès, elles contiennent tout de même six calories par gramme.

> Saumon : riche en acides gras oméga-3, qui favorisent la fluidité du sang et empêchent les artères de se boucher. On chuchote même que les oméga-3 aideraient à prévenir la maladie d'Alzheimer.

> Thé vert : en fait. le thé noir aurait les mêmes propriétés attribuées au thé vert. Comme le vin rouge, il contient beaucoup de polyphénols, en particuler de la catéchine. Celle-ci empêcherait les cellules cancéreuses de créer les vaisseaux sanguins nécessaires à leur croissance. Les Chinois, qui boivent beaucoup de thé vert, soffrent moins de cancer de l'estomac, de l'oesophage et du foie. À dix tasses par jour, des Japonais auraient réduit leur risque de maladie cardio-vasculaire.

> Tomates : les tomates cuites renferment une importante quantité de lycopène, qui préviendrait le cancer de la prostate. Le lycopène est un antioxydant de la famille des caroténoïdes, ce composé qui donne la couleur rouge-orange aux fruits et légumes.

> Vin rouge : la peau des raisins rouges contient les fameux polyphénols, dont le resveratrol, qui favorise la production de «bon» cholestérol et qui aiderait à rendre les artères plus souples. Mais attention : un verre par jour suffit...